//
vous lisez...
L'effet des faits, La vie, la vraie

Chroniqueur chroniqué

Deux jours. Il peut s’en passer des événements en deux jours. Presque 48 heures sans être allée sur internet. Non pas de coupure d’électricité, ni de perte de téléphone, ni de déménagement dans une contrée reculée. Ce n’est pas non plus une pâle copie de l’expérience de Pierre-Olivier Labbé en tentant une désintoxication des technologies. Non, c’est juste un (heureux ?) hasard du calendrier. Un emploi du temps, une organisation qui permettent sans l’avoir prévu d’échapper à l’utilisation d’internet et de la télévision. Somme toute, une période assez agréable. Mais que n’apprends-je pas à mon retour ? Qu’ai-je manqué de cruciale coupée du monde que j’étais ? Qu’est-ce qui affole le Net, les réseaux sociaux pendant mon absence ? Quelle actualité me revient sans cesse et apparaît non-stop, bien avant la mort de M. Spok, bien avant l’assassinat de Boris Nemtsov, et à quasi-égalité avec les critiques des Enfoirés ? L’actualité qui hante le web, qui obsède les internautes pendant leur fin de semaine, oui les vendredis sont dur, mais tout de même ; la couleur d’une robe ! Partout, cette photographie de robe blanche et dorée s’affiche.

Plaît-il ?

Non, mais comment ça… À l’instant, elle l’était.

L’impression d’être victime d’un canular, puis d’un phénomène paranormal.

Devant mes yeux, face à l’obstination ambiante de la voir immaculée cintrée d’or, la voici qui s’assombrit, devient bleue, reste bleue.

Désormais, elle vacille sans cesse d’un coloris à l’autre. Le cerveau tel une balance des blancs défectueuse n’arrive pas à choisir, à se fixer et mes yeux se retrouvent tiraillés, hypnotisés par ce vacillement perpétuel.

Voilà comment ruiner ma chronique sur l’absurdité d’un engouement autour d’une robe en étant soi-même pris au piège d’un samedi soir entre amis.

Pour créer le buzz, misez sur l’illusion. Quelle qu’elle soit…

Publicités

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Follow Les faits papillons on WordPress.com

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles absurdités de ce monde

Rejoignez 31 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :