//
vous lisez...
L'invité du moment

Lorsque tout le monde s’intéresse à tes seins

Lorsque j’étais une petite fille, j’avais l’impression qu’on ne me voyait jamais. Il faut dire que j’étais la plus effacée de la fratrie. J’étais incapable de m’attirer des ennuis. Et pourtant j’avais envie qu’on s’intéresse à « moi ».

A l’adolescence, mon « moi » s’est fait remarquer ou plutôt « mes seins ! ». Je les ai détesté. Mes amies en étaient jalouses. Elles voulaient connaître mon secret. Et lorsqu’un ado mâle s’intéressait à moi, mes copines me murmuraient à l’oreille que c’était uniquement à cause de ma généreuse poitrine (A 16 ans j’avais déjà des pomelos). Je faisais tout pour les cacher mais à mon grand désarroi ils n’arrêtaient pas de grossir encore et encore. Qu’est-ce que j’ai pu les détester !

Aujourd’hui, je ne peux pas dire que je les aime davantage. C’est vrai, ils me volent toujours la vedette. Mais ils plaisent à mon gentil Roi alors je les tolère. J’avais trouvé un certain équilibre jusqu’à ce que je tombe enceinte. Ils se sont de nouveau manifestées.

Tout d’abord, ils m’ont fait souffrir. ils ont pris du volume, forcément. Il n’était plus question de porter ma belle lingerie, il a fallu en renouveler une partie (bon j’exagère, j’ai acheté 3 soutiens gorges et je tourne avec). Les premières semaines, j’ai eu l’impression d’avoir des pommes de terre à la place des seins. En plus, ils ne supportent pas le froid. Un petit vent frais et c’est parti pour dix minutes de souffrance (si si si ça fait très mal des tétons qui ont froid).

Mais ce n’est rien comparé à la réaction des autres. Premièrement, les femmes (plus que les hommes étrangement) n’arrêtent pas de regarder ma poitrine. C’est assez gênant et exaspérant.

Ensuite, elles adorent me poser la question (celle que je déteste le plus au monde depuis que je suis enceinte, celle qui me fait serrer les poings et la mâchoire) :

« Est-ce que tu vas allaiter ? ». Je dois avouer que la première fois qu’on m’a posé la question, j’étais tellement choquée que j’ai bredouillé une réponse (je ne me rappelle plus mes propos d’ailleurs). Non mais sérieusement ? Parce que ça les regarde vraiment de savoir si je vais allaiter ou non ? Ni mon gynécologue, ni mon médecin ne m’a posé cette question. Et j’aurai trouvé tout à fait normal qu’ils me la posent cette fichue question.

Je ne sais même pas comment ça fonctionne. Je n’ai jamais lu de manuel concernant le processus de l’allaitement. Comment ça se déclenche ? (j’imagine qu’il ne suffit pas d’appuyer sur un bouton). Comment pourrais-je me décider alors que je n’ai jamais essayé ?

Une fois j’ai osé répondre « Non » (sans doute parce que j’avais envie qu’on me fiche la paix).

Ô malheur suprême, j’ai eu droit au laïus concernant les bienfaits de l’allaitement. A des phrases du style « c’est mieux pour le bébé », «  tu verras allaiter c’est orgasmique » ou encore « ça fait perdre du poids ». Mais en gros le message c’est que si tu n’allaites pas c’est que tu es une mauvaise mère.

Premièrement, qui me dit que MON bébé aimera mon lait ? Si ça se trouve il adorera le lait en poudre GUIGOZ.

Ensuite, est-ce vraiment sérieux de comparer l’allaitement à un orgasme ? C’est donc le seul moyen que vous ayez pour vous faire plaisir ? Pour moi, ma poitrine c’est le grand terrain de jeu de mon Roi. Ai-je vraiment envie d’y laisser jouer mon bébé aussi ?

Quant à l’argument du poids, je ne vais pas me stresser avec ça maintenant. Ma préoccupation du moment est de savoir comment je vais faire pour sortir cet Alien de mon corps. Je pense qu’après cet exploit, j’aurai bien mérité une coupe de champagne non ? Alors s’il faut choisir entre allaiter et boire. Le choix est vite fait.

Est-ce que je serai pour autant une mauvaise mère ? Je ne pense pas.

Est-ce que j’ai assez de cran pour l’annoncer à haute voix devant les Pro allaitement?

Vous rigolez ? Je n’ai pas envie de finir au bûcher…

Mummygloom

Publicités

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Follow Les faits papillons on WordPress.com

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles absurdités de ce monde

Rejoignez 31 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :