//
vous lisez...
En passant

L’Envol (bis)

Quand le temps s’échappe.

Quand les mots s’envolent avant d’avoir pris toute leur importance.

Quand les battements de cils déclenchent des tornades et que les ailes des papillons font virevolter les feuilles griffonnées.

Quand l’irisé des ailes vous éblouie et vous fait de l’œil.

Quand les faits prennent de plus en plus de place et que les papillons sont pris au piège dans le blizzard.

Alors, il est temps de se poser pour regarder le monde bouger, pour contempler son extravagance et découvrir de nouveaux horizons.

Les chroniques s’arrêtent le temps de reprendre leur souffle, mais la rédaction compte bien vous ramener un souvenir de vacances: un joli cadeau d’anniversaire pour le site. À votre tour de visiter, de flâner le temps d’un été sur les p(l)ages des faits papillons.

En attendant, passez un bon été et surtout soyez absurdes !

Publicités

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Follow Les faits papillons on WordPress.com

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles absurdités de ce monde

Rejoignez 31 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :