//
vous lisez...
L'effet des faits

Silence… Moteur… Sexisme 

Marilyn, Grace, Audrey ou Brigitte ; icône faite femme. Modèles de féminité et de sensualité. Mais leurs films passent-ils le test Bechdel ?

Comment réussir à ce que deux personnages féminins nommés dans un même film se rencontrent, se parlent, et en plus de tout ça, parlent d’autres choses que des hommes. Dur labeur que d’atteindre ces insurmontables objectifs. Il est vrai qu’entre filles, il est coutume de n’aborder que et seulement que le sujet des hommes. Les soirées cocktail in the city seraient tellement triste voire irréalisable sans un sujet masculin sur lequel s’étendre. En écrivant s’étendre, cela veut bien sûr dire parler !

À la rigueur, si aucun sujet tournant autour du sexe fort (non, mais c’est quoi cette appellation ?!) n’est abordé, il est facile de se rattraper en cassant du sucre sur le dos d’une autre femme. Bien sûr, c’est également de notoriété publique : les femmes entre elles sont ho-ri-bles !

Les scénaristes se creusent vraiment les méninges pour en arriver à ce genre de stéréotype pompeux réducteur et surtout sexiste. Ouh le gros mot est lâché !

Et si par hasard dans un monde magique comme il en existe au cinéma, les femmes touchaient le même salaire que les hommes, avaient les mêmes chances lors d’un entretien pour un même poste, n’effectuaient pas des heures de travail ménager de plus que les hommes et n’avaient pas en plus le devoir quasi sacro-saint d’être toujours présentables ( « bonnes » quoi !) et pouvaient oublier les dictâtes pornographiques de l’épilation, il resterait encore l’imaginaire collectif à remodeler.

Cet imaginaire est aujourd’hui nourri essentiellement par la télévision. Et qu’est-ce qui passe à la télévision (parfois) ? DES FILMS !

Ah ce 7e art, si magique, si grandiose ! Enfin surtout pour les hommes… Le test Bechdel est là pour démontrer la puérilité des rôles des femmes dans grands nombres de films. Ne jugeant pas la qualité d’un film, ce test vise par l’absurde à prouver qu’un sexe est beaucoup plus brandi qu’un autre.

Trois petites questions des plus élémentaires, et le film peut être diffusé ou non dans les quatre salles de cinéma suédoises qui viennent de créer leur label. Un non, et le film est recalé. Bye bye Star Wars original trilogie, Avatar et la trilogie du Seigneur des Anneaux. Pour autant un non ne signifie pas que le film soit macho tout comme trois oui, ne désigne pas le film comme féministe. Un casting limité par exemple peut engendrer l’échec au test sans pour autant que le scénario soit macho. Mais de nombreux blockbusters échouent face aux règles de Bechdel ouvrant la réflexion sur la place des femmes à l’écran et de leur représentation. Elles sont bien trop souvent là à n’exister qu’en fonction d’un ou des hommes. À croire qu’il est difficile de s’en passer… Et si en plus quand enfin, une femme est à l’écran c’est pour déblatérer sur un mâle ou parler mariage, vive l’incrustation du stéréotype sexiste. Comme par un hasard plus que douteux, rare sont également les films écrits et, ou réalisé par une femme. C’est vrai qu’elles ont la lessive à faire, elles ne peuvent pas être partout quoi !

Oui, d’accord, les films ne reflètent pas forcément la réalité, mais il serait stupide, même pour une femme, de négliger l’impact qu’ils ont sur l’imaginaire collectif, rebaptisé l’art de cloisonner les genres.

Avec trois réponses positives, vos films préférés passent-ils le test Bechdel ?

Y a-t-il au moins deux personnages féminins portant des noms ?

Ces deux femmes se parlent-elles ?

Leur conversation porte-t-elle sur un sujet autre qu’un personnage masculin ?

Publicités

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Follow Les faits papillons on WordPress.com

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles absurdités de ce monde

Rejoignez 31 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :