//
vous lisez...
L'effet des faits

Chassez le naturel et il revient… au moyen-âge

Ventouse, forceps, épisiotomie, rien qu’à entendre ces mots, les visages grimacent et un frisson parcourt le corps de nombreuses femmes.

Et si tous ces termes évoquent en plus un mauvais souvenir, les mamans redoutent le prochain accouchement. Elles se tournent alors vers de nouvelles tendances, des méthodes plus zen, mettant en avant le père, la relation de couple ou encore des méthodes plus naturelles. Même s’il reste difficile d’égaler l’accouchement en tant qu’événement naturel, il est possible de le vivre plus en communion avec soi, son bébé et même avec la nature.

Et quoi de plus naturel que d’accoucher en pleine nature ? Niveau symbiose entre l’homme, enfin la femme et la terre, il n’y a pas plus terre-à-terre. Si en plus, cette nouvelle technique peut rapporter de l’argent, pourquoi s’en priver ?

Mais comment gagner de l’argent en accouchant en plein air ? Il suffit d’en faire une télé-réalité ! Niveau communion entre soi et son bébé, il y a mieux que d’avoir des milliers de téléspectateurs qui regardent vos douleurs d’accouchements et tout le reste s’étaler sur leurs écrans.

Cacher ce vagin que je ne saurais voir.

Aucun voyeurisme là-dedans de la part de l’audimat, c’est l’intérêt scientifique pour cette nouvelle technique qui les attire, bien sûr ! Pas de comédien cette fois, seulement des mamans déçues de leur précédent accouchement. Elles sont vraiment enceintes et elles vont vraiment accoucher seules dans la nature. « Born in the Wild » diffusé sur la chaîne lifetime, remue la conscience de certains. N’y a-t-il pas mise en danger de la vie d’autrui ? Mais ces femmes choisissent, en étant sûrement grassement payées, de vivre cette nouvelle technique d’accouchement. Difficile d’imaginer les futures mamans arriver devant leur sage-femme pour suivre les cours d’accouchement et annoncer, « moi je veux tenter la nouvelle technique d’accouchement : celle où je serai seule dans la nature ! » Enfin, ce raisonnement reste absurde, car elles ne se présenteraient sûrement pas au cours d’accouchement. Quoi qu’il en soit, les volontaires n’auront ni péridurale, ni mari a qui broyer la main pendant la délivrance. Elles veulent vivre une expérience unique, négligeant que 289 000 femmes meurent en couches chaque année. Et puis après tout, des millions de femmes l’ont fait avant elle, bon, elles n’ont pas toutes survécu, mais elles l’ont fait. Quant à leur bébé…

Mais la nature pourvoit à tout. Un tapis de mousse sera leur lit, un bâton entre les dents pour évacuer la douleur et une rivière pour donner le premier bain. Avec un peu de chance, elles trouveront même un sac plastique dans cette fameuse rivière et pourront tenter une autre nouvelle technique ; celle d’Odon qui remplace les fameux forceps (inventés il y a 400 ans, ah oui quand même !) par un simple sac. Oui, la pollution plastique atteint elle aussi the Wild. Surtout quand la production prévoit un hôpital à 5km des lieux de tournages. In the Wild mais pas trop ! Des Berrichonnes parcourent plus que ça pour rejoindre leur maternité et elles, elles ne passent pas à la télé !

C’est beau de revenir au naturel.

Publicités

Discussion

6 réflexions sur “Chassez le naturel et il revient… au moyen-âge

  1. J’ai la trouille des accouchements (avec tout ce que j’ai entendu la-dessus et ne parlons pas des mamans qui meurent en couche…). Si on pouvait accoucher à ma place je serais plus qu’heureuse alors accoucher « toute seule  » (enfin y aura quand même l’équipe de tournage) dans la nature…très peu pour moi. Même pour un gros chèque!!!!

    Publié par Angélique Laudy Belgarde | 17 juin 2014, 05:34
    • Je ne comprends pas, vous n’êtes pas intéressée par l’argent madame? Je ne vois pas où est le risque…

      Publié par lesfaitspapillons | 17 juin 2014, 10:16
      • On ne peut rien faire sans argent (ou presque) mais l’argent ne m’intéresse pas… Recevoir des milliers d’euros pour que des milliers de téléspectateurs me voient dans ce genre de situation !? Il faut être un peu cinglée nan ?

        Publié par Angélique Laudy Belgarde | 17 juin 2014, 19:04
      • Il faut vraiment être à l’aise avec son corps et l’accouchement pour pouvoir se retrouver dans cette situation à la télévision. Mais toutes ces femmes ont déjà accouché avant donc elles ont une première expérience. Après c’est un point de vue d’aller le faire en pleine nature. Hier après-midi sur fr2 une femme a raconté avoir accouché en pleine nature. Comme quoi, pas besoin de passer à la télévision au moment de l’accouchement pour le faire.

        Publié par lesfaitspapillons | 18 juin 2014, 10:31
  2. j’adore

    Publié par sylvie | 16 juin 2014, 20:37

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Follow Les faits papillons on WordPress.com

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles absurdités de ce monde

Rejoignez 31 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :