//
vous lisez...
L'effet des faits

Râleurs, pollueurs, tous dans le même wagon

Ah ça râle encore et toujours (non, faut être optimiste, un jour cela changera) dans notre chère belle France. Les élus, les utilisateurs de transports en commun, les automobilistes …

Certains passagers râlent même à l’avance. Leur don de voyance concernant le trafic de ce lundi leur permet de prédire dès le matin qu’ils ne pourront pas rentrer chez eux le soir. Balèze ! Peut être que la solution est bancale, peut être même que c’est loin d’être LA solution, mais n’est-ce pas déjà un pas en avant que de voir des mesures mises en place concernant la pollution ! Et des mesures concrètes qui engagent un grand nombre de citoyens.

Le soleil est encore visible (cf, il est mort le soleil) de nos grandes villes, alors il serait temps d’agir pour que ça reste le cas. Quand les gaz d’automobile et d’industrie s’allient pour former l’ozone, celui-ci rencontre notre basse terre et devient dangereux. Quand la France dépasse les seuils européens de pollution de nombreuses fois les années précédentes et n’agit concrètement que maintenant. Quand une amende de plusieurs millions d’euros pend au nez de la capitale pour non-respect de ces seuils. Et quand, de part leur si petite taille, les particules de pollution s’installent dans les poumons et entraînent bronchite, asthme, cancer, infarctus ou problèmes placentaires. Alors peut-être qu’il est temps d’agir.

Pendant que la journée internationale des forêts passe inaperçue (c’est le 21 mars, juste au passage, mais tout le monde le sais, bien sûr!), que les arbres tombent plus vite que les mauvaises nouvelles des informations, l’air devient irrespirable.

Transport gratuit, circulation alternée, les hautes sphères se bougent, tard mais ENFIN !

Enfin, n’est-il pas trop tard ?

Pour ceux qui y trouvent leur intérêt et tirent les ficelles de leur cerf-volant pollué, ce nuage gris n’est qu’un argument de plus pour leur course à la mairie. Attention toutefois à ne pas courir trop vite, les polluants, ça s’installe durablement…

Chaque camps y va de son argument : « Mesures tardives » pour certains, mais il n’empêche que mesure il y a, et que faute de mieux, c’est mieux que rien. Le diesel ressort de son jerrycan pour être mis au bûcher, attention au retour de flamme. Seul un candidat à la mairie de Paris s’élève envers et contre tous, en prônant l’automobile individuelle. Y’en aurait-il qui n’aurait pas tout compris ?

Transports gratuits dans plusieurs villes, circulation alternée et 2000 masques de protection distribués à Paris. Ça en fait des mesures efficientes venues d’en haut. Comme quoi quand ils veulent… Deux fois moins d’embouteillages ce matin, gratuité du stationnement pour les véhicules pairs. Et puis ce n’est pas pour desservir les caisses de l’État. 3 000 automobilistes ont commis l’impair de rouler avec leur véhicule immatriculé pair. Ça donne 3 000 PV dressés avant 10h30 pour non-respect de la circulation alternée. De quoi compenser « la perte » engendrée par la gratuité des transports en commun.

Le problème de ces transports en commun est qu’il sont très chers et toujours en augmentation. Prendre le train pour partir quelques jours revient souvent plus cher ou au même prix que de prendre la voiture… seul. Aberration écologique et économique.

D’accord l’entretien, le personnel et tout… ça coûte, mais si personne ne met d’eau dans son champagne, rien ne pourra être réalisé.

Parce que le vin doit être aigre pour ceux qui payent à l’année les transports en commun et qui sont incités en ce lundi, à ne pas les prendre aux heures de pointe. Difficile pour certains, impossible pour d’autres et énervant pour sur! En plus de payer à l’année, de faire l’effort, qu’il soit pratique ou écologique de prendre les transports en communs, ils doivent subir l’affluence de cette action. Même si le réseau à prévu des trains plus longs et de faire en sorte d’absorber l’afflux, les aléas des transports en commun français ne sont plus à démontrer. Et quand la voiture l’emporte souvent par flemme face aux trains, les nombreux problèmes rencontrés sur les lignes n’y sont pas pour rien non plus. Plus de transports communs (dont des trains la nuit, au moins le week-end) engendreraient plus d’emplois donc moins de chômages. Et si les tarifs baissent, il y aura plus d’utilisateurs le tout résultant d’une diminution de la pollution. CQFD ! Mais n’excluons pas leur gratuité régulière, après tout, il n’est pas interdit de rêver !

Et si la foule des transports en commun vous rebute, votre voiture est pair, il est conseillé de prendre le vélo, le vélib est gratuit également, mais attention à ne pas pédaler trop vite au risque d’imbiber ses poumons de particules polluantes. Faut choisir, ses poumons ou faire du sport. Difficile de tout avoir.

Pour éviter d’avoir à prendre sa voiture, le train, le vélib’ ou sa trottinette, les entreprises qui le peuvent devraient autoriser et valoriser le télétravail. Avec moins de transports, les employés sont moins fatigués et beaucoup apprécient ce gain de temps considérable sur leur journée. Reste le problème de la confiance : « Est-ce qu’il va vraiment travailler en restant chez lui ? » Les résultats le démontreront tout autant que ceux du travail effectué par la personne qui passe son temps à rêvasser au bureau. Mais toutes ces mesures demandent beaucoup de changement d’habitudes et le changement qu’il soit pour maintenant ou pas, prend du temps. Reste à savoir si ce temps nous est compté.

Publicités

Discussion

2 réflexions sur “Râleurs, pollueurs, tous dans le même wagon

  1. bien vu !

    Publié par garo | 30 juillet 2015, 14:35

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Follow Les faits papillons on WordPress.com

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles absurdités de ce monde

Rejoignez 31 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :