//
vous lisez...
L'effet des faits

Victime et châtiment

                 Au commencement de décembre par une nuit extrêmement chaude, un jeune homme sorti d’un parking, laissant derrière lui une femme. Cette femme, il vient de la violer.

Réunissant sa force et son courage pour porter plainte, elle se rend au commissariat où ses papiers lui sont confisqué. Après trois jours de détention, elle sort de garde à vue. Accusée d’avoir eu des rapports sexuels hors mariage, selon le code pénal inspiré de la charia, elle risque la prison. Le jeune homme nie et prétend avoir payé les services sexuels de la personne. Ça aide d’être le fils d’un policier en poste dans l’Émirat. Bienvenu à Dubaï.

Si le crime et le châtiment sont loin d’être en adéquation, la victime et son châtiment semble être un titre plus approprié pour toutes femmes victimes de violences de ce coin du globe. Finalement graciée, mais pas innocentée, la jeune femme a pu rentrer dans son pays et reste autorisée à revenir quand bon lui semble aux Émirats arabes unis. Quelle délicate attention.

Une anecdote, un coup de pas-de-chance, ou plutôt une habitude du pays ?

Par une autre nuit sombre, une norvégienne essuie les plâtres de ce type d’affaire. Condamnée à 16 mois de prison, soit trois de plus que son agresseur, pour rapport sexuel hors mariage, elle fut elle aussi graciée grâce notamment à la mobilisation sur internet. Son violeur a également été « pardonné » par les autorités de Dubaï. Quel clémence !

Avant de ne pas être innocentée, la jeune femme est remerciée par la franchise dubaïote de l’entreprise suédoise où elle travaillait, et il lui est conseillé d’épouser son cher et tendre agresseur. Il paraît que la charia et les textes bibliques voudraient qu’un viol soit « réparable » si le criminel épouse sa victime, évitant au passage la prison. Si malheur lui prenait d’accepter, la jeune mariée pourrait se voir confisquer par son cher et tordu mari ses papiers. Ah mais c’est déjà fait, par les autorités. De toute logique, cette histoire !

 

Soyons clément et ne mettons pas tous ces joyeux pays dans la même prison. Le Maroc ouvre les yeux et invalide cette disposition du code pénal… après le suicide d’une nouvelle mariée de force à son violeur. Son voisin pays maghrébin est loin d’être plus honorable. Il laisse les pratiques illégales et abusives des forces de l’ordre s’opérer en obligeant médecin à agir et jeune femme à subir des tests de virginité. L’acte est généralement effectué après un viol, mais le crime commis par ces femmes reste de s’être promenées seules. Au Soudan, c’est le fouet qui attend de caresser toutes femmes sorties la tête découverte et la prison pour avoir été violée, en groupe, filmée et diffusée sur internet. Pour l’occasion Internet aura encore son rôle à jouer permettant les arrestations des violeurs après la diffusion. L’adolescente échappera à la prison pour activité indécente car elle est enceinte. Trop d’honneur, votre honneur !

Sans crime, le châtiment.

                Deux communautés, égales en noblesse, Dans la belle Inde, où nous plaçons notre scène, Sont entraînées par d’anciennes rancunes à des rixes nouvelles où le sang des citoyens souille les mains des citoyens. Des entrailles prédestinées de ces deux ennemies a pris naissance, sous des étoiles contraires, un couple d’amoureux. Les terribles péripéties de leur fatal amour et les effets de la rage obstinée de ces clans, que peut seule apaiser le viol de leur enfant Va en quelques lignes être exposées dans cette chronique.

Indiscutable amour impossible entre un homme et une femme de communauté différente du Bengale occidental. Attaché à deux arbres différents, les amants attendent le jugement. Une amende pour amour interdit. L’honneur est sacré et l’honneur doit être lavé. Que ce soit pour payer le crime d’honneur d’un frère de 12 ans (Quel crime d’honneur peut commettre un enfant de cet âge?) ou pour avoir aimer la mauvaise personne. L’ordre des vieux du conseil de village est sans appel. Verdict : Le viol en réunion. (Par tous les mêmes vieux du conseil…). L’Inde livre alors une version trash et glauque de Roméo et Juliette dans laquelle Roméo s’enfuit en payant son amende et Juliette est violée par le clan Capulet sous les yeux de ses parents sans le sou.

Cette chronique apporte avec elle une triste vérité, le soleil se voile la face de douleur. Partez pour causer encore de ces tristes choses. Il y aura des graciés et des punis. Car jamais aventure ne fut plus douloureuse que celle d’une violée et de son châtiment.

 

Publicités

Discussion

3 réflexions sur “Victime et châtiment

  1. La justice n’a jamais été une question de « juste » mais de « droit »…. et d’avocat. Ayez le meilleur, il se démerdera toujours.

    Publié par sicaliennespenses | 14 mars 2014, 11:08
  2. C’est quoi cette logique tordue ?!Peu importe le crime commis contre elle, la femme est toujours considérée comme coupable… Plutôt mourir que de se marier à son agresseur. C’est bien une logique d’hommes tordus… Dégoûtant

    Publié par Angélique Laudy Belgarde | 4 mars 2014, 06:47

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Follow Les faits papillons on WordPress.com

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles absurdités de ce monde

Rejoignez 31 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :