//
vous lisez...
La vie, la vraie

La loi des séries

Elles vous font pleurer. Elles vous font rire. Elles vous font frémir. Elle vous font rêver. Elles vous font espérer, mais elles ne sont pas la réalité.

Une première pression de l’index et les images défilent devant vous. Il est trop tard ! Un état de dépendance s’installe. Il suscite, il réclame, il supplie pour le visionnage d’un autre épisode. Les conséquences vous échappent. Un épisode en entraîne un autre. Il est deux heure du matin et c’est votre sixième de la soirée. La loi des séries vient de vous absorber !

Quelle série télévisée regarder? Dans quel univers s’immerger ? Le choix n’est pas si anodin pour beaucoup de sérievores. En fonction de cette décision dépendra votre futur proche. Qui incarnerez-vous durant les prochains jours. Quel personnage s’immiscera secrètement dans votre esprit pour prendre possession de vos décisions ? D’un coup, vous vous retrouvez plus ou moins fleur bleue, lugubre ou vengeur masqué. Un état d’esprit variant en fonction de l’humeur programmée inconsciemment par la série qu’il faut suivre, encore et toujours plus longtemps. Plus elle vous absorbe moins la réalité semble attirante. Il suffit de choisir quelle vie rêvée vous aller vivre, par procuration. Les séries ont du pouvoir : Elle peuvent déclencher des vocations ou des dépressions. Cette fausse vision de la vie scénarisée semble alléchante et il est facile de s’y perdre. Entrer dans Urgences et trouver son but. Il faut avouer que voir Georges Clooney en pédiatre rebelle, ça donne envie d’avoir des collègues du même acabit. Le rêve de danser, chanter et intégrer une prestigieuse école naît à travers Un dos tres ou encore Fame. Autant d’univers qui façonnent des envies, des mondes dans lesquels les téléspectateurs s’infiltrent et dont ils ne souhaitent plus sortir. Créer l’envie et le rêve tout en déclenchant la frustration face à la réalité loin d’atteindre les minima des séries télévisées, tel est leur objectif. Autant regarder des bons vieux Six feet under, histoire de voir la vie d’un autre œil.

Pourtant vous avez encore le choix.

Tout n’est pas perdu !

Oui, vous avez le choix…

entre des milliers de séries !

Qui a dit : « Le choix d’éteindre la télé ? » Non mais oh ! Ça ne va pas de donner de telles idées à des âmes égarées. Big TV est là pour s’en occuper, pas de quoi paniquer.

Tout dépend de votre choix, de l’ambiance dans laquelle vous voulez vivre les prochaines semaines. Il vous suffit simplement de choisir, oui choisir, quelle vie vous tente.

A priori rien de tel qu’un bon drama pour totalement se déconnecter de la réalité. Pour se laisser influencer, tout dépend de votre sensibilité, mais il y a forcément une série quelque part qui vous parlera en fonction de votre situation actuelle. Par contre, il est in-con-ce-va-ble d’espérer ne suivre qu’un épisode. Regarder toujours plus, toujours plus longtemps cette histoire, connaître la suite, voir ce que les personnages vont devenir et désirer inconsciemment ou pas, faire partie du même univers. Et gare aux malheureux producteurs qui osent stopper la fin de notre idylle, de notre enquête, de notre vie en pleine action.

Ainsi les séries peuvent apporter des réponses, donner du courage, aider à réaliser un choix. Tout dépend de la façon de regarder et de choisir ou non d’y voir des signes. Certains doivent se dire qu’ils ne sont pas si facilement influençables et restent des spectateurs impassibles. Mais avouez que certaines séries vous plongent dans un état d’esprit qui retentit sur votre vie et que cet état d’esprit varie en fonction de cette fameuse série.

Cette aide providentielle peut également se retourner contre vous. Vos jumeaux baptisés Brandon et Dylan, la faute de Bervely Hills. Souhaiter vivre de cosmo et de sexe , la faute de Carry et ses luxuriantes copines. Désirer croiser un beau ténébreux au mordant mortel, cette maigrichonne de Buffy. Toute une époque, des générations entières conditionnées à la trilogie du samedi soir, à rêver de pouvoir surnaturel et de vie trépidante. Et même sans aller jusqu’au coté magique (vous n’êtes pas si naïfs quand même et vous savez que dans la vie, la vraie, ça n’existe pas!); vous vous surprenez à souhaiter faire du shopping à Manhattan avec ces bourges de Serena et Blair. Et pourtant, vous sentez que ça monte, vous savez que ce n’est pas bon pour vous, pour ce que vous avez. Et pourtant, c’est trop tard ! Une fois la télévision éteinte, vous voilà déprimé face à la vie luxuriante des super friqués de Gossip girls, faute de ne pouvoir réaliser la moitié des activités qu’ils vivent le temps d’un épisode. Vous voilà à regarder votre ventre plutôt rond, loin des tablettes d’Oliver Queen. Vous voilà dépité de ne pas être aussi doué que tous ces médecins, avocats, enquêteurs et artistes qui jonchent votre quotidien.

Alors une fois la saison finie, une sentiment de soulagement et de tristesse se mêlent. Votre vie vous appartient à nouveau, oui !

Jusqu’à la prochaine saison…

Publicités

Discussion

8 réflexions sur “La loi des séries

  1. Sicalienne,
    Il m’arrive de les regarder sur dailymotion, dramapassion ou encore sur http://dl.roadrunner5.net/. J’espère que tu y trouveras ton bonheur ^_^

    Publié par Angélique Laudy Belgarde | 22 septembre 2013, 10:14
  2. « Sérievore » j’adore! C’est tout à fait ça! En même temps dur dur de rester 2h assise devant un film (surtout quand c’était au tour de ton mec de choisir ce soir là)

    Publié par Gwen | 17 septembre 2013, 17:24
  3. Je me suis couché à minuit à cause d’un drama hier. Et aujourd’hui, j’ai passé la moitié de la journée devant ce même drama…(tant pis pour les autres activités…) une vraie addict…

    Publié par Angélique Laudy Belgarde | 16 septembre 2013, 17:08
  4. lol ! Ah ! Fame !

    Publié par sicaliennespenses | 16 septembre 2013, 14:35

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Follow Les faits papillons on WordPress.com

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles absurdités de ce monde

Rejoignez 31 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :