//
vous lisez...
L'effet des faits

Le cri

Des mois d’attentes devant la clinique et les cris du petit Georges Alexander Louis retentissent. Pour cet accouchement royal, il y du monde sur le perron de la maternité. Sûr que « Son Altesse Royale le Prince George de Cambridge » mérite tous ces yeux braqués sur ses 3,8 kg.

Un gynécologue préparé depuis des mois avec escorte policière pour arriver sur les lieux de l’accouchement au plus vite, il n’en fallait pas moins pour la désormais célèbre Kate.

A 12 000 km au sud, pas de caméra, de photographes ou de journalistes devant la maternité. Les yeux se ferment et les oreilles ne veulent pas entendre un bruit dans les couloirs de cet hôpital. Et ici, il ne vaut mieux pas se laisser aller à la douleur de sentir son corps se déchirer pour donner vie. Ici, les femmes préfèrent accoucher chez elle ou plutôt n’ont pas le choix. Ici, chaque cri coûte 5 dollars. Ici, c’est le Zimbabwe. Pays où la corruption est monnaie courante au point de monnayer la souffrance la plus vieille du monde. En moyenne, une femme gagne 150 euros par an et doit débourser 50 euros pour l’accouchement auquel il faudra ajouter le prix de chaque cri. Si par malheur les comptes de ses femmes sont loin d’atteindre le prix d’un déjeuner entre Kate et Victoria, elles seront retenues en otage, n’ayons pas peur des mots, et ce, jusqu’à ce que leurs proches payent… la rançon. Sans oublier les majorations ! Alors, beaucoup préfèrent accoucher chez elles, et huit femmes meurent chaque jour en donnant la vie dans ce beau pays.

Alors certes Kate et William vendent du rêve de conte de fées et le petit Prince n’y est pour rien, mais s’il pouvait nous dessiner un monde plus juste, je ne serais pas contre.

Publicités

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Follow Les faits papillons on WordPress.com

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles absurdités de ce monde

Rejoignez 31 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :